Guillaume Gigliotti: “De Zerbi ? Il me fait penser à Guardiola”

Il sera peut-être le prochain Míster de Las Palmas. Roberto De Zerbi viendra possiblement remplacer Quique Setien, qui quitte les Canaries pour le Bétis Séville cet été. L’ancien footballeur professionnel italien se rapproche de la Liga, après avoir connu plusieurs clubs dans son pays natal, comme Foggia ou Palerme.

Pour Sport Focus, Las Palmas France s’est entretenu avec Guillaume Gigliotti (aujourd’hui à Ascoli). L’ancien protégé du trentenaire italien est arrivé et reparti de Foggia en même temps que De Zerbi (2014-2016). Mais qui est ce jeune coach inconnu du grand public ? 

Sport Focus : Bonjour Guillaume Gigliotti, pour commencer, vous qui l’avez côtoyé à Foggia, comment s’est passé l’adaptation de Roberto De Zerbi en tant que coach ?

Guillaume Gigliotti : De Zerbi n’a pas eu de difficulté à s’intégrer et s’adapter vu que c’est un jeune entraîneur. Donc ça a été plus facile pour lui de nous inculquer ses idées de jeu et il l’a fait parfaitement. Il a su nous mettre dans les meilleurs conditions possibles pour travailler.

SF : Quel type d’entraineur est-il? Un tacticien, ou un meneur d’hommes pur ? Si vous deviez le comparer a un autre entraineur, qui serait-il ?

G.G. : Les deux! C’est un tacticien et quelqu’un qui transcende son équipe. Il sait tout faire. C’est un entraîneur très persistant. Il a le sang chaud, la rage de vaincre et les mots justes pour te stimuler et pour te transmettre toute son énergie. Il obtient toujours les résultats qu’il désire. Il pense à tous les détails et ne laisse rien au hasard. C’est un travailleur. Il pense 24h/24h au foot et il fait passer le foot avant tout. C’est un passionné et il met tout son cœur dans ce qu’il fait. Il réussit à se mettre dans la tête de chaque joueur de l’équipe pour tirer le maximum de chacun. Il parle toujours avec ses joueurs pour chercher chaque jour à améliorer les choses. Pour moi ça a été un entraîneur parfait. Il calcule tout. Pendant le match tu sais exactement ce que tu dois faire quand tu as le ballon et quand tu défends. Il deviendra l’un des plus grands entraîneurs du monde… Il me fait penser à Guardiola !

De Zerbi va connaître une première grande expérience en tant qu’entraîneur, après être passé notamment par Foggia. Photo ©Statuoquotidiano.it

SF : Il est dit que ses équipes jouent beaucoup au ballon, comme le font souvent les équipes de Guardiola d’ailleurs. C’est peu courant ce style de jeu en Italie, ça a été difficile de mettre ses idées de jeu en place, non ?

G.G. : Oui il aime avoir toujours le ballon, en Italie c’était peu fréquent mais petit à petit de plus en plus d’entraîneurs commencent à le faire. A Foggia ça n’a pas été difficile pour lui parce que nous nous sommes prêtés à son jeu très rapidement. Quelques mois plus tard nous avions le plus beau jeu de toute l’Italie toutes divisions confondues…

SF : Quel type de joueur préfère-t-il ? Un point positif et négatif en particulier ?

G.G. : Il aime les joueurs très propres techniquement, ceux qui jouent simple et avec un mental d’acier, qui luttent jusqu’à la fin. Son point positif serait la ténacité.
Je ne saurais pas lui donner de point négatif parce que j’ai passé 2 ans avec lui et tout à été parfait…

SF : L’Espagne est réputée pour le beau jeu, c’est parfait pour lui, non ?

G.G. : Je pense qu’en Espagne il aura l’occasion de faire une grande saison, parce qu’il a toute les qualités pour entraîner une équipe comme Las Palmas… A Palerme c’était dur de le juger parce qu’il a pris l’équipe en cours de championnat et il a dû s’adapter à l’équipe, donc il a pas eu le temps d’implanter son jeu… Las Palmas est un grand club et je souhaite qu’ils fassent un grand championnat puis accrocher l’Europe. Avec De Zerbi tout est faisable, c’est une grande personne et un grand entraîneur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *