“Las Palmas perd un temps précieux avec Pako Ayestaran”

Attraction de la Liga la saison passée, Las Palmas est actuellement à la peine en championnat. Le club figure en toute fin de classement en cette première partie d’exercice 2017-2018. @LasPalmasFrance , qui suit cette équipe au quotidien, revient sur la déroute du club des Canaries et pointe du doigt l’entraîneur Pako Ayestaran.

Las Palmas est 18ème en ce début novembre 2017. On a l’impression que le club a eu du mal à gérer l’après Quique Setien, et l’arrivée avortée de Roberto De Zerbi…

Cela fait 10 journées que le championnat a commencé et pourtant on a l’impression que ça fait une éternité. Las Palmas a déjà connu 2 entraineurs cette saison, et cela va peut-être ne pas s’arrêter là. D’abord, il y a eu Manolo Márquez, l’ex-coach de la réserve. Il a lui-même décidé de poser sa démission après 2 victoires et 4 défaites. Il ne se sentait pas a la hauteur et a craqué sous la pression. Ensuite il y a eu un court casting, avec des noms plutôt alléchants comme Javi Gracia ou Aitor Karanka… mais la direction a décidé de miser sur Pako Ayestaran. Il était connu pour n’avoir connu que le goût de la défaite et ce rituel n’a pas changé, malgré les belles paroles et une nette volonté de mieux faire.

Selon toi c’était le pire choix possible, mais pourquoi la direction l’a choisi alors?

Son discours était sûrement prometteur. Dès son arrivée il disait vouloir que son équipe joue bien et qu’elle puisse retrouver son jeu de la saison 2016-2017. Mais surtout je pense que les négociations qui traînaient avec Javi Gracia ont poussé les dirigeants à faire ce choix. C’était sûrement la solution la plus rapide pour l’équipe, il est arrivé seulement quelques jours avant le déplacement au Camp Nou.

Même après son arrivée le club canari n’a pas décollé. Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’électrochoc? Pourquoi rien n’a changé?

Si Las Palmas est 18ème, c’est tout simplement car Pako Ayestaran n’a pas les compétences nécessaires. L’équipe n’a marqué que 8 buts depuis le début de saison malgré la pléthore de joueurs de ballon au milieu comme  Viera, Tana, ou Samper. Sans compter la vraie armada offensive dont il dispose, composée de Vitolo, Calleri, Rémy et Tannane. Avec tous ces éléments le club ne devrait pas occuper cette place au classement!

L'ex-buteur de l'Olympique de Marseille vient se relancer à Gran Canaria
Le Français Loic Rémy est venu renforcer l’armada offensive de Las Palmas cet été… pour le moment sans grand succès. ©FootballPremium

Ayestaran n’a pas non plus su remettre en confiance certains joueurs qui étaient à un grand niveau l’année dernière et qui sont au plus bas maintenant comme Macedo ou Lemos. Il a aussi écarté Ximo Navarro, le meilleur défenseur depuis le début de saison qui s’imposait jusque là comme une révélation. J’ai l’impression que Las Palmas perd un temps précieux avec ce coach…

Tu évoques sa gestion de l’effectif, mais celui-ci a bien bougé cet été. Tu n’as pas l’impression que le groupe canari a tout simplement perdu en qualité?

Au contraire je pense que l’effectif s’est assez renforcé par rapport à la saison dernière! Le départ de l’excellent Roque Mesa a quand même été comblé par Alberto Aquilani, Sergi Samper et le retour de blessure de Javi Castellano. Devant c’est pareil, c’est un luxe d’avoir pu recruter Calleri, Loïc Rémy ou encore Vitolo – même si ce n’est que pour 6 mois – quand on sait que Livaja et Araujo étaient loin d’apporter satisfaction. Chichizola a également tout du bon coup au poste de gardien de but. Les pions sont de haut niveau, mais cela ne sert à rien si le coach n’est pas à la hauteur. Cela est particulièrement énervant lorsque l’on voit des équipes comme Getafe ou Leganes composent avec un effectif beaucoup moins conséquent mais avec de bons entraineurs.

C’est vrai qu’il y a eu de bons renforts cet été, mais on a aussi assisté au départ surprise de Kevin-Prince Boateng après sa prolongation de contrat, un élément majeur de l’équipe! Cela a peut-être perturbé un peu plus l’équipe…

Je ne pense pas que son départ a affecté le groupe. D’un point de vu sportif ses remplaçants sont de sa trempe. Dans le vestiaire il n’avait pas forcément un grand poids non plus. Son départ était plutôt surprenant, oui, mais il a indiqué que c’était purement pour se rapprocher de sa famille donc on ne peut pas le lui reprocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *