Kirk Cousins, nouveau guide des Minnesota Vikings vers le titre NFL ?

Après six saisons passées aux Washington Redskins, Kirk Cousins s’en va renforcer les Vikings. Signé pour un contrat juteux par la franchise du Minnesota, le quarterback pourrait faire franchir un cap à sa nouvelle équipe.

Les Vikings du Minnesota ont fait sauté la banque pour Kirk Cousins. Un contrat totalement garanti de 84 millions de dollars sur 3 ans. Pas étonnant dans la mesure où Cousins est l’un des quarterbacks les plus réguliers de la ligue, ces trois dernières saisons. Même si les New York Jets proposaient un contrat plus élevé – 30 millions sur trois ans d’après les médias américains – ce qui a fait pencher la balance c’est certainement l’effectif très fourni des Vikings. Et pour cause, Cousins fait figure de cerise sur le gâteau, de touche finale qui pourrait permettre à Minnesota d’aller chercher le titre NFL.

Une attaque instoppable

Stefon Diggs (à gauche) et Adam Thielen (à droite) seront des cibles très fiables pour Cousins © USA Today

Ce qui saute tout de suite aux yeux, c’est la qualité du groupe de receveur avec Adam Thielen (Pro Bowler cette année) et Stefon Diggs en tête. Ils ont combiné pour 155 réceptions, 2 125 yards et 12 touchdowns sur l’exercice 2017/2018. 27 ans pour le premier et 24 ans pour le second, ils sont jeunes et possèdent encore de la marge pour atteindre leur potentiel maximal.

Si Kirk Cousins aura des cibles pour avancer à la passe. Il aura aussi à sa disposition un duo de running backs d’assez bonne qualité pour le faire souffler et apporter de la variété au jeu offensif des hommes de Minneapolis.

Même si le coureur rookie Dalvin Cook n’a pu disputer que 4 matchs, à cause d’une rupture des ligaments croisés, il a su démontrer son potentiel et son talent lors de ces quelques rencontres. 74 portés pour 354 yards, 8 touchdowns et 4.8 yards par course. De son côté, Latavius Murray a montré les qualités nécessaires pour être un second couteau fiable grâce à ses 216 portés pour 842 yards, 8 TD et 3,9 yards par courses .

Mike Zimmer sait parfaitement comment utiliser les forces de ses quarterbacks. Preuve en est avec Sam Bradford et Case Keenum. Tous deux étaient des quarterbacks moyen mais ils ont excellé sous les ordres de head coach des « Vikes ».

En 2016, Bradford alignait 3 877 yards pour 20 TD et 5 interceptions. De son côté, Keenum est sorti de nulle part cette saison avec 3 547 yards, 22 TD et 7 interceptions. Leurs meilleures performances en carrière pour les deux hommes, alors qu’ils sont considéré comme des lanceurs moyens depuis leur entrée dans la ligue.

Quand on remarque que Cousins a enregistré 4 093 yards pour 27 touchdowns et 13 interceptions l’an passé, dans une franchise des Redskins au potentiel offensif limité, on imagine alors les dégâts que pourrait faire « captain Kirk » avec ce nouveau et meilleur casting autour de lui.

Ajoutez à cela une ligne offensive capable de protéger aisément son lanceur – 8e meilleur O-line en terme de sacks accordés aux défenseurs sur la campagne 2017/2018 – et vous obtenez alors une attaque complète et potentiellement dévastatrice pour la saison 2018/2019 à venir.

Une défense infranchissable

Les coaching staff adverses vont avoir des migraines pour gérer deux fronts qui vont s’avérer performants © Star Tribune

L’offensive squad des Vikings fait peur ? Qu’on se rassure, leur défense est aussi monstrueuse. Il s’agit tout simplement de la meilleure escouade défensive en terme de yards concédés à l’adversaire. Ce véritable mur est aussi la deuxième meilleure défense de la ligue contre la course et la passe.

Dans ce barrage, il y a du talent à tous les étages. Everson Griffen, le defensive end, domine de plus en plus et se classe comme le 4e meilleur sackeur de la NFL. Eric Kendricks, le linebacker, est le 15e meilleur plaqueur de la ligue avec 113 plaquages réussis.

Et Harrison Smith, au poste de safety, apporte une menace constante avec ses 5 interceptions ce qui le place en 5e position des meilleurs chipeurs de ballons. Le plus effrayant, c’est que la liste est encore longue sans avoir besoin de parler des Linval Jospeh, Anthony Barr, Andrew Sendejo et autres Xavier Rhodes. On en oublierait même l’arrivée d’un certain Sheldon Richardson.

Avec une équipe aussi polyvalente, les Vikings s’imposent naturellement comme faisant partie des grands favoris à la conquête du 53e Super Bowl. Même s’il ne faut pas mettre de côté des franchises comme les Patriots, les Eagles, les Rams ou encore les Saints.

Malgré tout : « Winter is coming ».


Cet article vous a plu ? Allez lire un autre papier NFL ici ⬇⬇⬇

Green Bay Packers : si près et pourtant si loin d’une bague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *