#ZoomSur: Guerschon Yabusele, le Draymond Green des Boston Celtics

Après une escapade dans le pays de Yao Ming et une pige en Gatorade League, Guerschon Yabusele fait le bonheur de la rotation des C’s.

Drafté en 16ème position lors de la draft 2016 par les Celtics de Boston et après 1 année passée en Chine, Guerschon Yabusele a d’abord brillé en G-League avant d’être propulsé au rang de starter le 17 mars 2018 contre les Wizards. Une ascension fulgurante pour l’ailier fort de 22 ans qui a su se faire une place dans une des meilleures franchises de la Conférence Est.

« Une force de la nature » mais pas seulement

Après une année brillante chez les Shangai Sharks avec 20 points et 9 rebonds en 43 matchs, Yabusele est devenu une curiosité, à tel point que Danny Ainge, Président des opérations basket de l’équipe du Massachusetts, a pris l’avion en personne jusqu’en Chine pour constater le talent du jeune français.

Expérience réussie, Guerschon retourne à Boston pour jouer la saison 2017/2018 –  même s’il aiguisera d’abord ses armes en G-League avec des statistiques similaires à sa saison en Asie – et se voit complimenté par son coéquipier Jaylen Brown. « Ce garçon est une force de la nature, je n’ai jamais vu quelqu’un de si imposant et si mobile », assure le sophomore.

Guerschon Yabusele est rapidement devenu un des joueurs majeurs de la Chinese Basketball Association ©Basket-BallWorld

Le Français, du haut de ses 2m03 et de ses 120kg est très vite comparé à Draymond Green pour sa mobilité et sa fiabilité au shoot, excusez du peu ! Après l’hécatombe de blessures tombée sur les Celtics en cette fin de saison, Yabusele devient alors starter pour la première fois de sa carrière contre les Washington Wizards. Et c’est une belle première, 4 points 3 rebonds et 5 passes décisives en 18 minutes.

Dans un collectif jeune et sous la tutelle de Brad Stevens, le joueur est parfaitement intégré et aide sa franchise à aller en prolongation. Malgré une défaite au bout, Guerschon a laissé entrevoir un gros potentiel à sa franchise.

Engranger de l’expérience

Profitant à nouveau des blessures de Theis et Horford, Yabusele devient à nouveau starter contre les Chicago Bulls et les Brooklyn Nets, ce dernier match a été le point culminant de la saison du français auteur d’une grande prestation. 16 points à 60% au shoot et 50% à 3 points, 5 rebonds, 1 passe et 2 interceptions en 28 minutes.

De très bon augure pour le futur de ce joueur, qui prend part en ce moment même à la première campagne de Playoffs de sa carrière. De quoi engranger de l’expérience dans des matchs importants et gagner en confiance pour s’imposer dans cette place forte que sera Boston l’an prochain avec les retours de Kyrie Irving et Gordon Hayward.

Profitant des blessures à Boston, le français se fait sa place dans la grande ligue ©news4europe

Quel futur pour « The dancing Bear » ?

N’importe quel fan de basket en France aimerait voir un nouveau français briller dans une place forte de la NBA et Yabusele fait son chemin tranquillement. Son talent des 2 côtés du terrain, son intelligence de jeu et sa fiabilité au shoot font de lui un élément que n’importe quelle équipe aimerait avoir au moins sur son banc. Le Français a son avenir entre ses mains et nul doute que Brad Stevens saura l’utiliser a bon escient pour exploiter tout son potentiel.


Cet article vous a plus ? Allez lire un autre papier NBA ici ⬇⬇⬇

Sportologie: Chris Andersen, un pivot haut en couleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *