#ZoomSur : Mattéo Guendouzi, déjà comme un merlu dans l’eau à Arsenal

Le très jeune franco-marocain de 19 ans, arrivé dans l’ombre cet été chez les Gunners, surprend déjà la Premier League après des prestations complètes que ce soit lors de la préparation d’avant-saison, ou en championnat, avec ses quatre titularisations.

Des grandes bouclettes, un nom inconnu, du talent et le voilà titulaire à Arsenal, dans un des plus grands clubs d’Angleterre. Grâce à une bonne pré-saison, notamment en International Champions Cup, Matteo Guendouzi a connu un été riche en émotions, avec son départ du club qui l’a lancé, Lorient, et son refus de disputer l’Euro avec l’Equipe de France U19 afin de s’imposer dans son nouveau club. Un choix qui s’avère pour le moins payant pour l’instant.

Pas toujours frais chez les merlus

Arrivé pour 8 millions d’euros à Londres, tout pense à croire que Guendouzi était une superstar dans une Ligue 2 déjà trop petite pour lui.  Pourtant, la vérité est différente : aucune saison complète en professionnel et une mise au placard durant 3 mois l’hiver dernier à cause d’un incident de vestiaire face à Valenciennes. L’international U20 français n’était pas loin de passer à cote de son destin. Une image écornée d’un gamin capricieux ne respectant pas son club formateur et d’un départ trop hâtif dans un grand club d’Europe aurait pu lui coller à la peau. Mais l’ancien milieu lorientais est avant tout un très bon joueur de foot et ses qualités techniques lui ont permis d’atterrir à Arsenal.

Des stades peu remplis de la Ligue 2 à l’ambiance festive de la Premier League, Guendouzi franchit les étapes et semble supporter la pression. ©Maxppp

La pépite dans la pépinière

Arsenal à l’habitude d’avoir le nez creux et de recruter nombre de jeunes pépites pour en faire des stars internationales. Cependant, depuis plusieurs années, la tendance s’avère plus trouble. Bien entendu, la politique du club n’a pas changé; les Gunners font toujours dans la post-formation. Cependant à l’instar du passé les Alex IwobiCalum Chambers, Reiss Nelson et consorts peinent à convaincre, contrairement à Cesc Fabregas, que notre frenchie aurait tout intérêt à imiter.

Personne n’attendait le néo-Londonien à ce niveau, du moins aussi vite. Il pourra alors évoluer dans un cadre sain tout en ayant la confiance, d’Unai Emery, le nouveau coach ayant remplacé l’emblématique Arsène Wenger, et d’un club laissant leur chance aux jeunes, qui plus est dans un secteur du terrain où la concurrence n’est pas forcément des plus rudes.

Guendouzi s’est révélé lors du match contre Chelsea, où le jeune canonnier alignait des lignes de stats impressionnantes. Infographie ©The Breakdown et chiffres via ©Opta

Dis moi qui es-tu Guendouzi

Maintenant que Guendouzi est installé dans l’effectif londonien à lui de jouer son rôle dans la saison charnière des canonniers. Un Xhaka en difficulté, un Torreira à cours de forme et un Ramsey qui se démarque plus par ses rendez-vous à l’infirmerie que sur le terrain… tout cela va permettre au jeune milieu de faire valoir ses qualités. “C’est un battant, ne lâche rien ! avec une belle vision du jeu et une technique évidente qui doit toutefois faire attention à des erreurs défensives dangereuses et un caractère qui laisse à désirer“, assure @ArsenalFansFR, le compte communautaire qui suit les pensionnaires de l’Emirates Stadium au quotidien. Le joueur aura, certes, le temps de maturer ses qualités, mais le néo-gunner peut déjà se targuer d’un premier trophée cette année en Premier League, celui du meilleur joueur du mois de son club pendant le mois d’août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *